Sous le ciel qui brûle

 

Maison d'édition : Viviane Hamy

Date de parution : 04/05/2017

Prix chez l'éditeur : 18.00 €

Nombre de pages : 170

Nombre de tomes : 1

 

 

Résumé

 

La veille du nouvel an 1954, l'oncle Chinh avait annoncé à sa femme sa décision de rejoindre l'armée populaire. Elle devait se réjouir d'entrer dans le camp de la Révolution – c'était l'éducation qu'il voulait pour son fils et sa fille : qu'ils se battent pour leur pays. Il était leur père, et rien ne lui interdisait de les emmener avec lui – il n'y avait nulle échappatoire.
Le jour de leur départ, dans un mouvement de désespoir, Tuân avait crié en français :
– Vous êtes un monstre, laissez-moi au moins dire au revoir à ma cousine. Son oncle le considéra de son regard glacé et lui répondit en vietnamien : 

– Tu n'es qu'un traître à la patrie. Et il ajouta : À cause de tes paroles, je la donnerai à un homme qui n'a pas été pourri par l'Occident, même si ce doit être un illettré. 

 

 

Mon avis

 

Un roman qui retrace succinctement quarante années d'Histoire : celle du Vietnam. Sous les couleurs de ce pays, l'auteure nous conte l'histoire de Tuân, de son enfance pendant la guerre d'Indochine à son exil en France. On débute ce roman par la fin, lors de la promenade de Tuân dans la forêt de Chantilly, se remémorant sa jeunesse, la douleur et la beauté de son pays, dévasté par une guerre fratricide. Dès son plus jeune âge, Tuân tombe amoureux de la langue française et de cette harmonie enchanteresse que lui procure la poésie, notamment celle de Gérard de Nerval. Elle fera office de bouée de sauvetage au milieu des atrocités infligées aux siens et lui permettra de survivre sous ce ciel qui brûle.

J'ai apprécié cette lecture car elle m'a emmené au milieu de cette chaleur humide, de la verte douceur des rizières de la province d'Annam à la cité impériale de Huê. L'histoire d'une guerre que l'auteure ne juge pas, mais qui garde la couleur du sang à travers les yeux de Tuân. Une plume qui semble autant aimer la délicatesse de la poésie que notre protagoniste, convoquant la nature pour adoucir la peine. Une jolie découverte livresque, pleine de subtilités.

 

cat 4 sur 5

 

 

 

***************