Misery

 

Maison d'édition : Le livre de poche

Date de parution : 04/09/2002

Prix chez l'éditeur : 8.10 €

Nombre de pages : 440

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

Misery, c'est le nom de l'héroïne populaire qui a rapporté des millions de dollars au romancier Paul Sheldon. Après quoi il en a eu assez : il a fait mourir Misery pour écrire enfin le " vrai " roman dont il rêvait. Et puis il a suffi de quelques verres de trop et d'une route enneigée, dans un coin perdu... Lorsqu'il reprend conscience, il est allongé sur un lit, les jambes broyées dans l'accident. Sauvé par une femme, Annie. Une admiratrice fervente. Qui ne lui pardonne pas d'avoir tué Misery. Et le supplice va commencer. 

 

 

Mon avis

 

Pfiouuu ! Je viens de terminer le huit clos le plus éprouvant que j'ai eu l'occasion de lire ! Annie Wilkes... Annie Wilkes est vraiment une grande cinglée. Une paranoïaque qui semble parfois être aussi subtile qu'elle parait demeurée. Elle prend sous son toit Paul Sheldon, écrivain à succès, victime d'un accident de voiture. Les os des jambes en vrac, celui-ci se voit forcer d'être l'obligé de Madame, dans la mesure où Annie est sa fidèle lectrice N°1. Lui re-écrire le dernier opus de Misery et refaire vivre l'héroïne qu'il avait honteusement fait mourir, semble être le seul moyen à Paul de survivre. 

Notre écrivain "Shéhérazadien" va devoir non seulement écrire ce roman qu'exige Annie, mais également supporter toutes les cruautés psychologiques et physiques qu'elle compte lui infliger. Le lecteur est évidemment emporté par cette "rafale Wilkes" du début à la fin. L'angoisse s'intensifie au fur et à mesur que le lecteur découvre (avec effroi) tous les troubles névrotiques et psychotiques de cette ancienne infirmière au passé obscur. Je dirais presque que ce personnage, omniprésent tout au long du roman (ses moments d'abscence sont ceux qui terrorisent le plus !) cacherait (étoufferait, même) la présence de Paul Sheldon... Autant que lui, le lecteur voit Annie, rêve d'Annie, survit à Annie,  Annie avec un hache, Annie, Annie, Annie... Elle rend fou. 

En bref, une lecture sacrément bonne, avec tous les ingrédients pour vous ne puissiez pas lâcher ce roman !

Bonne lecture à tous !

 

cat 5 sur 5

 

 

**********