La légèreté

 

Maison d'édition : Dargaud

Date de parution : 29/04/2016

Prix chez l'éditeur : 19.99 €

Nombre de pages : 136

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

Dessinatrice à Charlie Hebdo depuis plus de dix ans, Catherine Meurisse a vécu le 7 janvier 2015 comme une tragédie personnelle, dans laquelle elle a perdu des amis, des mentors, le goût de dessiner, la légèreté.

Après la violence des faits, une nécessité lui est apparue : s'extirper du chaos et de l'aridité intellectuelle et esthétique qui ont suivi en cherchant leur opposé – la beauté.

Afin de trouver l'apaisement, elle consigne les moments d'émotion vécus après l'attentat sur le chemin de l'océan, du Louvre ou de la Villa Médicis, à Rome, entre autres lieux de renaissance.

 

La légèreté - ext1La légèreté - ext2

 

 

 

Son avis

 

La légèreté est un album nécessaire.

Une nécessité pour Catherine Meurisse qui tente de se réapproprier ses émotions court-circuitées par le drame ainsi que sa mémoire dévastée, afin de se reconstruire.

Et puis, un album essentiel pour chacun de nous, après la démesure des deux dernières années, parce qu'il redonne à la douleur des proportions humaines, évoque l'intime, le deuil. Il s'agit ici d'un témoignage qui ne se veut pas universel, mais personnel.

L'auteure construit son récit à la manière d'un carnet de route démarrant le matin du 7 janvier 2015. Planquée sous sa couette, la jeune femme prolonge une rêvasserie. Elle réoriente, en pensée, une relation amoureuse frustrante. Cette distraction matinale lui permet d'échapper à la tuerie.

Débute alors une longue convalescence que Catherine Meurisse illustre par une succession d'histoires brèves, des fragments de vie, des bouts de mémoire retrouvés. Un lent cheminement vers une guérison espérée. Elle y évoque tour à tour son quotidien, sa quête d'étonnement, de beau, ses amours, ses amis disparus, le manque, ses voyages, l'art-remède... Tout cela sans pathos, avec humour et pudeur, profondeur et légèreté.

Quant au dessin, il évolue selon son humeur, en fonction de ces extraits de vie qu'elle capture et libère par un trait vif et nerveux, aérien. Elle ne se trahit pas, le dessin est expressif, sans fioriture.

En résulte un album émouvant. Lisez-le.

Birdman

 

 

Coup de coeur

 

 

 

***************