Territoires

 

Maison d'édition : Michel Lafon

Date de parution : 25/09/2014

Prix chez l'éditeur : 18.95 €

Nombre de pages : 394

Nombre de tomes : 3

 

 

 

Résumé

 

Depuis la dernière enquête du capitaine Victor Coste, le calme semble être revenu au SDPJ 93. Son équipe, de plus en plus soudée, n'aura cependant pas le temps d'en profiter. L'exécution sommaire, en une semaine, des trois jeunes caïds locaux de la drogue va tous les entraîner dans une guerre aussi violente qu'incompréhensible. 
Des pains de cocaïne planqués chez des retraités, un ado de 13 ans chef de bande psychopathe, des milices occultes recrutées dans des clubs de boxe financés par la municipalité, un adjoint au maire torturé, retrouvé mort dans son appartement, la fille d'un élu qui se fait tirer dessus à la sortie de l'école... Coste va avoir affaire à une armée de voyous sans pitié : tous hors la loi, tous coupables, sans doute, de fomenter une véritable révolution. 
Mais qui sont les responsables de ce carnage qui, bientôt, mettra la ville à feu et à sang ? 

 

 

Mon avis

 

Après avoir dévoré "Code 93", j'ai tout de suite attrapé la suite des enquêtes du capitaine Coste, soit le deuxième tome de la trilogie, "Territoires". Créé sur le même concept, à savoir : même équipe sympathique, même département, suspense garantit et rythme intense, l'auteur décide de "dénoncer" un autre problème politique : L'achat de la paix sociale, en y créant un personnage totalement infecte, qui est la maire de la ville (malsaine) de Malceny. Cette fois, nous ne sommes plus en face d'un serial killer dont on connaîtrait l'identité à la toute fin, mais plutôt sur une narration omnisciente avec quelques surprises inattendues dans les dernières pages. Le lecteur voit tout, mais ne sait pas forcément comment tout cela va se conclure ni forcément comment les évènements se lient entre eux. Par contre, le Capitaine Coste et son équipe, eux, galèrent !

Sur ce second opus, l'auteur nous emmène beaucoup plus dans la pénombre des quartiers chauds du 93, avec des territoires à conquérir à coup de flingue, une organisation, quasi inter-entreprise, concernant la vente de drogue, et une municipalité qui joue à jeu égal, niveau instabilité psychologique. Un vrai zoo où n'y vivraient que des fauves...

Une lecture qui ne laisse pas vraiment le temps à l'esprit de flâner. C'est vif, tranchant et très imagé... Certains passages ont été un peu durs à digérer. En bref, que du bon, encore une fois.

Je vous invite donc à découvrir cette trilogie. Comme quoi, le polars français peut avoir de très beaux jours devant lui ! Bonnes lectures à tous !

 

cat 5 sur 5

 

 

 

***************