Le hibou

 

Maison d'édition : Viviane Hamy

Date de parution : 03/10/2016

Prix chez l'éditeur : 19.00 €

Nombre de pages : 144

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

Les légendes courent : un hibou vieux de mille ans rendrait aveugle quiconque ose l’approcher ; le diable fréquente tous les soirs le Café de monsieur Pinto ; la nuit, des hurlements filtrent des murs du fournil de monsieur Sasson… Mais c’est le soldat turc d’Edirne qui hante les esprits : fonce-t-il toujours vers les positions ennemies alors qu’une bombe lui a arraché la tête ? Notre jeune héros y croit dur comme fer… bien plus que ses copains. Dans ce quartier populaire de Tel Aviv, au début des années 40, leurs aventures dans le terrain vague ou le long de la voie ferrée sont bien plus essentielles que la Guerre qui n’est qu’une voix émanant du poste de radio.

« On galopait sur des chevaux blancs au-dessus des abîmes, pour échouer dans les bordels de la rue Allenby, en compagnie des soldats. Salamon racontait que son oncle aveugle l’emmenait à Jaffa tous les samedis. Près d’un couvent chrétien, il y avait des échoppes où l’on vendait des dattes couleur pourpre et des prostituées qui prenaient des bain de soleil, les jambes écartées. »

 

 

Mon avis

 

Je tiens à remercier les éditions Viviane Hamy pour m'avoir fait découvrir ce très sympathique roman de Nissim Aloni. C'est un livre que j'ai beaucoup apprécié. J'ai aimé me balader dans les rues de Tel-Aviv dans les années 40, dans les petits pas d'un enfant pauvre qui m'a beaucoup touché par sa façon de lier son quotidien à sa très (TRES) grande imagination. Un hibou millénaire, un soldat sans tête, le soleil qui explose, mais aussi un vieux cireur de chaussure malade, les coups de pieds de Salamon, la guerre et la mort du boulanger.

J'ai pour habitude de ne pas vraiment adhérer aux plumes très.... poétiques et imagées, mais chez Nissim Aloni, cela m'a beaucoup plu. Peut-être parce qu'il s'agissait d'entrer dans la tête d'un enfant ? Que son imaginaire, complètement fou, laisse malgré tout au lecteur, le choix d'y voir aussi la dure réalité ? Dans tous les cas, j'ai englouti cette lecture, avec grand appétit ! 

 Un petit livre, pas très épais, mais qui a fière allure ! Alors, si vous croisez le regard du hibou, dans votre librairie, choppez-le. Promis, contrairement à ce que nous raconte cet enfant, il ne vous rendra pas aveugle ! Bonne lecture à tous !

 

cat 5 sur 5

 

 

 

***************