le rapport de brodeck T1

 

Maison d'édition : Dargaud

Date de parution : 10/04/2015

Prix chez l'éditeur : 22.50 €

Nombre de pages : 160

Nombre de tomes : 2

Prix : Prix Landerneau 2015

 

 

 

Résumé

 

Voici le nouveau chef-d'oeuvre de Manu Larcenet ! Une sublime adaptation du best-seller de Philippe Claudel.

Manu Larcenet s'attaque pour la première fois à une adaptation, celle du chef-d'oeuvre de Philippe Claudel, Le Rapport de Brodeck. Mais lorsque l'auteur de Blast et du Combat ordinaire s'empare du texte, c'est pour le faire sien et lui donner une nouvelle vie, éclatante, sombre et tragique. Des pages d'une beauté stupéfiante, magnifiant la nature sauvage et la confrontant à la petitesse des hommes ; une plongée dans les abîmes servie par un noir et blanc sublime et violent. Un très grand livre.

Manu Larcenet adapte de façon majestueuse le best-seller de Philippe Claudel : un chef-d'oeuvre.

 

le rapport de brodeck T1-IM1le rapport de brodeck T1-IM2le rapport de brodeck T1-IM3

(Clic dessus pour les voir en grand)

 

 

 

Son avis

 

Lorsque le livre débute, il nous faut, pour accéder aux hommes, franchir les massifs montagneux hérissés d'arbres noirs, parcourir les cases striées de troncs écrasants et de silence, puis tourner une page, et nous aventurer aux côtés de Brodeck, sur la route du village.

La nuit révèle des carreaux éclairés au travers desquels se dessinent des silhouettes réfugiées au chaud de l'auberge. On pousse alors la porte avec lui, pour découvrir les hommes.

Les gueules se succèdent, âpres et hostiles, mangées par les ombres et balafrées de lumière. Noir, blanc. Peu de mots, la tension est palpable entre Brodeck, foncièrement bon, et les villageois faisandés par la peur, par ce secret qui les lie tous.

Cette tension ne fera qu'augmenter à mesure que la vérité se fait jour.

La BD s'articule autour de ce secret croupissant derrière les portes closes. Celui-ci contraint Brodeck, revenu de déportation depuis peu, à se retourner sur son vécu pour appréhender la peur et  la compromission.

L'histoire nous rappelle, en filigrane, que l'ignorance et l'isolement mènent à la crainte de l'autre - l'Anderer - puis au rejet, et à la haine. Un sujet toujours d'actualité, donc.

Manu Larcenet adapte avec brio le roman de Philippe Claudel grâce à la puissance des contrastes qui racontent mieux que des mots la violence contenue des personnages. Grâce à son découpage qui alterne entre les souvenirs charbonneux des camps de concentration, l'enfance arrachée, la nature sauvage rappelant la solitude des âmes, ainsi que cette pénombre agrippée aux hommes comme la trace indélébile de l'acte commis.

Le rythme du récit est si bien ajusté, la tension si prégnante que les dialogues deviennent superflus. La BD se ressent autant qu'elle se lit.

 

Une réussite en tout point, et un coup de cœur pour votre serviteur.

Bonne lecture à tous !

 

Birdman

 

Coup de coeur

 

 

 

**********