Le chant du rossignol

 

Maison d'édition : Michel Lafon

Date de parution : 07/04/2016

Prix chez l'éditeur : 20.50 €

Nombre de pages : 525

Nombre de tomes : 1

 

 

 

 

Résumé

 

 

France, 1939.
Dans le village de Carriveau dans la Loire, Vianne Mauriac fait ses adieux à son mari qui part au front et se retrouve seule avec sa fille. Elle ne peut imaginer que les nazis vont envahir le pays. Pourtant, lorsqu'un capitaine allemand réquisitionne sa maison, elle est forcée d'accueillir un officier sous son toit. Et fait le choix de protéger sa fille avant la liberté de son pays...
Sa sœur Isabelle, 18 ans, a passé son enfance dans des pensionnats depuis la mort de leur mère, et son père décide de l'envoyer vivre avec Vianne. Mais son tempérament rebelle met en danger leurs vies à toutes. Isabelle décide donc de partir vivre à Paris, le jour de l'entrée des Allemands dans la ville. Impétueuse et pleine d'idéaux, elle s'engage très vite dans la Résistance sous le nom de code " Le Rossignol " et fait régulièrement passer des aviateurs anglais en Espagne.
Deux sœurs, deux destins et deux façons de survivre à la guerre et à l'envahisseur. Un grand roman sur l'amour, la liberté, les idéaux et sur le rôle des femmes pendant la guerre. 

 

 

 

Mon avis

 

Et bien, et bien... Je viens de terminer ma lecture à l'instant. Je me mouche, j'essuie mes larmes, et je vais essayer de chroniquer cette magnifique lecture Coup de Coeur, tout en remerciant les éditions Michel Lafon pour m'avoir fait découvrir ce roman fabuleux.

Kristin Hannah, auteure américaine, aurait presque réussi à me faire croire qu'elle était française, pour nous sortir un roman aussi convaincant sur la seconde guerre mondiale. Une saga historique où la Femme agit dans l'ombre, à travers les destins incroyables de deux soeurs : Isabelle et Vianne. Deux personnages au caractère opposé, qui, malgré leurs visions différentes sur les grands évènements de notre Histoire, vont se battre et suivre chacune leur propre chemin pour leur survie et la liberté.

Je suis friande de ce genre de lecture mais également de la façon dont l'histoire est construite. Le narrateur, ici, est une vieille dame âgée que nous rencontrons dès les premières pages. Ses souvenirs apparaissent et elle nous raconte comment Isabelle Rossignol et Vianne Mauriac ont traversé les épreuves que la guerre a apportées au pas de leur porte. Il est évident que le lecteur ne connaîtra son identité (très bien masquée !) qu'à la toute fin, au moment où vous aurez bien besoin de Kleenex sous la main !

Kristin Hannah a une plume addictive, simple et efficace. Ses personnages sont très bien travaillés et le lecteur n'a pas d'autres choix que de s'attacher à eux, qu'ils soient au premier ou au second plan. Un petit pavé livresque qui se lit sans aucune difficulté, car tout s'enchaîne avec une déconcertante facilité.

J'ai une petite pensée pour les romans russes, connus pour leur pluralité des genres : aventures, politiques, drames, amours. "Le chant du Rossignol" m'a fait passer par toutes les émotions qu'il est possible d'avoir pendant une lecture. Et c'est peu dire, je suis complètement épuisée d'avoir souri, rêvé, stressé, angoissé, pleuré, m'être attendrie, mise en colère... Tout cela dans une même lecture !

Un gros coup de coeur pour ce roman, une auteure que je suivrai de près à partir de maintenant, et je vous souhaite sincèrement de découvrir ce petit bijou ! 

 

Coup de coeur

 

 

**********