Un parfum d'encre et de liberté

 

Maison d'édition : Michel Lafon

Date de parution : 11/02/2016

Prix chez l'éditeur : 21.95 €

Nombre de pages : 396

Nombre de tomes : 1

 

 

 

Résumé

 

1859. Deux ans avant le début de la guerre de Sécession. Sarah Brown, fille d'un célèbre abolitionniste, se résigne à ne pas avoir d'enfant. " Qui voudrait l'épouser ? " se désole sa mère...  Sarah retrouve pourtant goût à la vie en s'engageant avec sa famille dans un groupe de résistants, qui aide les esclaves à fuir leur terrible sort vers le nord de l'Amérique. Grâce à ses talents artistiques, elle retrace et dissimule dans ses dessins les cartes secrètes qui mènent à la liberté.  2014. Eden et son mari, un couple en manque d'enfant, emménagent dans une ancienne demeure de la petite ville de Charleston en Virginie. Alors qu'Eden vagabonde dans sa maison en compagnie de sa voisine, une fillette énigmatique, elle découvre une tête de poupée soigneusement cachée dans le cellier. Malgré les ravages du temps, elle entrevoit de curieuses lignes sur le visage de porcelaine, dans lequel se trouve une mystérieuse clé... 

 

 

Mon avis

 

Je tiens à remercier les éditions Michel Lafon pour m'avoir fait découvrir le second roman de Sarah McCoy. Après "Un goût de cannelle et d'espoir", l'auteure a su relever le défi en nous offrant une véritable petite pépite, pour la seconde fois ! Son mélange Contemporain/Historique au travers des vies d'Eden et de Sarah est vraiment bien ficelé. Plus d'un siècle les sépare, cependant, leurs histoires s'entrelacent à chaque page lue et tournée, les chapitres faisant office de voyage dans le temps ; une histoire puis l'Histoire et ainsi de suite.

J'ai beau réfléchir, je suis dans l'incapacité de vous dire quelle période m'a le plus envoûtée... Elles sont sacrément complémentaires... D'un côté Eden, en 2014, où se côtoient les fragilités d'un couple, sa rencontre avec Cléo, jeune fille de 11 ans qui mettra des couleurs partout où elle passe, Criquet l'invité surprise qu'on aimerait tous avoir et une coquette bande de voisins avec leurs lots d'histoires. Tout cela, réhaussé par une sacrée énigme : une tête de poupée dans un cellier !

Quant à Sarah Brown, on a grand plaisir à voyager avec elle dans une Amérique des années 1850, aux portes de la guerre civile. Fille de John Brown, véritable personnage historique et abolitionniste, elle donnera un sens féminin à cette période cruelle. Entre fuite, mort et liberté, les actions de Sarah traceront le chemin qui nous plongera dans le devoir, le courage et l'égalité.

Dans ce roman, on sent réellement l'implication de Sarah McCoy pour l'Histoire de la famille Brown. La recherche et la documentation sur cette période se perçoit au fil de notre lecture, sans pour autant nous enfouir de faits historiques liés à la guerre de Sécession.

C'est donc, pour conclure, une des sorties de 2016 que je vous conseille de lire et Madame McCoy est une auteure que j'ai toujours grand plaisir à suivre ! Je vous souhaite à tous de très belles découvertes livresques !

 

cat 5 sur 5

 

 

**********