Père et fils

 

Maison d'édition : Gallmeister (Totem)

Date de parution : 01/10/2015

Prix chez l'éditeur : 11.00 €

Nombre de pages : 410

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

 

Après trois ans derrière les barreaux, Glen sort tout juste de prison. Il rentre chez lui, dans ce Sud écrasé par la chaleur où son père, son frère, sa petite amie et le fils qu'elle a eu de lui, l'attendent. Quarante-huit heures plus tard, Glen a déjà commis un double meurtre. Aucun indice ne peut mener jusqu'à lui. Mais tout va conduire à faire rejaillir à la surface les secrets enfouis depuis deux générations, les démons qui hantent les âmes en peine de cette famille aux prises avec son destin. 

 

 

Mon avis

 

Je tenais à remercier les éditions Gallmeister ainsi que la Masse Critique de Babelio pour cette belle découverte !

Glen, qui sort tout juste de prison, est un homme où la vengeance et la colère se sont installées dans son être, jusqu'aux tréfonds de son âme. Après trois années d'emprisonnement, Glen Davis revient dans sa petite ville du Mississippi, entourée de champs de coton et étouffée par la chaleur du sud. La rancoeur et la haine vont réveiller d'anciennes souffrances, de vieux secrets et des histoires au sombre passé.

A peine arrivé, Glen Davis tue deux personnes. N'ayant aucune preuve de sa culpabilité, Larry Brown en profite pour nous présenter une bien belle panoplie de personnages. Chacun d'eux ayant une part d'ombre. L'auteur nous peint des hommes et des femmes avec une large palette de nuances, allant d'un enfoiré sortant de taule, mais dont on ne peut s'empêcher d'être attristé par son vécu ; d'un vieillard plein de remords mais qui donne l'impression d'être un homme bien, une femme au passé peu glorieux mais qui souhaite ce qu'il y a de mieux pour son fils ; un shérif qui ne sait plus où mettre de la tête et qui ne fait que penser à la femme qu'il ne peut pas avoir.

Larry Brown nous dépeint des paysages, des scènes du quotidien, avec une extrême précision, ce qui donne au lecteur l'impression de transpirer au milieu des champs de coton, d'être satisfait en pleine partie de pêche et d'étancher sa soif avec une bonne bière. Son récit nous est conté avec lenteur, avec compassion puis avec violence. Les personnages sont décrit avec ce qu'il y a de plus beau et de plus laid chez l'être humain.

Pour les lecteurs peu patients ou qui souhaitent de l'action toutes les deux lignes, ce roman risque de vous donner une très légère indigestion. Cependant, je suis quasiment certaine que vous prendrez énormément de plaisir à voir les liens se dénouer au fil de votre lecture, juste pour avoir le plaisir de savoir ce que va devenir notre bon à rien de Glen Davis !

 

Je vous souhaite de très bonnes lectures !

 

 

4 SUR 5

 

 

challenge 1%

 2 sur 6

 

**********