La tombe des lucioles

 

Maison d'édition : Picquier (Poche)

Date de parution : 06/01/2015

Prix chez l'éditeur : 6.50 €

Nombre de pages : 144

Nombre de tomes : 1

 

Résumé

 

L'histoire d'un frère et d'une soeur qui s'aiment et vagabondent dans l'enfer des incendies tandis que la guerre fait rage ; une histoire qui est celle que Nosaka vécut lui-même, âgé de quatorze ans, en juin 1945. Mais Nosaka, c'est aussi un style inimitable, une écriture luxuriante que l'on reconnaît d'abord à son brassage de toutes sortes de voix et de langues. Une prose étonnante, ample, longue, qui réussit à, concentrer en une seule phrase des couleurs, odeurs et dialogues, secouée de mots d'argot, d'expressions crues, d'images quasi insoutenables, qui trouvent ici une beauté poétique et nouvelle. 

 

 

Mon avis

 

Me voici avec un petit livre original, dont le titre peut vous sembler connu, car avant de pleurer devant le film d'animation "le tombeau des lucioles" de Takahata Isao, cette histoire a été écrite par Nosaka. Même si vous vous souvenez de ce triste dessin animé, je vous conseille de lire le livre. Les émotions y sont bien plus fortes et la description bien plus crue... Evitez de le lire en vous empiffrant au moment du goûter, comme moi, car vous risqueriez d'être submergé de remord, et votre fameuse petite collation pourrait faire un aller-retour très rapide, en lisant les toutes premières pages !

Pour ceux qui ne connaissent pas cette histoire, il s'agit d'un court récit qui nous emmène au Japon, en 1944-1945, où vivent Seita et sa petite soeur Setsuko. Tandis que leur pays subit les nombreux bombardements américains, ces deux enfants vont de voir apprendre à survivre, tant bien que mal, aux bombes, à la faim (et à leur tante, femme que je déteste au plus haut point. Voilà, c'est dit). Dans tous les cas, sortez les mouchoirs et lisez cette douloureuse histoire.

Ce que je ne vous ai pas encore dit, c'est que ce livre contient également une autre nouvelle, intitulée "les algues d'Amérique". Celle-ci est beaucoup plus joyeuse. Elle raconte la rencontre entre un couple américain et un couple japonais, sur les terres nippones, 22 ans après la fin de la guerre. Kyôko a rencontré ce couple américain lors d'un voyage à Hawaï et, après avoir longuement sympathisé, les invite à passer leurs prochaines vacances au Japon, dans sa famille. Son mari, Toshio, ne voit pas du tout d'un bon oeil, cette invitation faite à cet ancien ennemi. Un récit rempli de bougonneries de Toshio, de souvenirs de guerre, d'anecdotes et surtout... d'un éternel complexe d'infériorité physique (mais pas seulement...) du japonais face à l'américain. Quelques jours de cohabitation à lire avec délice !

En ce qui concerne la plume de Nosaka, j'avoue qu'elle ne ferait pas partie de ces écritures "d'easy reading" qui peuvent se lire les yeux fermés. Ici, les phrases sont exceptionnellement longues, parfois crues, parfois poétiques et imagées. Mais surtout, cette plume pourrait se distinguer par son argot utilisé autant dans les dialogues que dans la narration. Pour ma part, cela ne m'a pas dérangé, mais m'a demandé peut-être un peu plus de concentration.

Pour conclure, une sympathique lecture que je vous conseille si vous voulez sortir de votre zone de confort. Je vous souhaite de belles découvertes !

 

NB : la couverture de ce livre est juste magnifique ! *_*


 

4 SUR 5

 

 

**********