Le protectorat de l'ombrelle T1

 

Maison d'édition : Le livre de poche

Date de parution : 18/04/2012

Prix chez l'éditeur : 7.10 €

Nombre de pages : 425

Nombre de tomes : en cours...

 

Résumé

 

Miss Alexia Tarabotti doit composer avec quelques contraintes sociales. Primo, elle n’a pas d’âme. Deuxio, elle est toujours célibataire. Tertio, elle vient de se faire grossièrement attaquer par un vampire qui ne lui avait même pas été présenté ! Que faire ? Rien de bien, apparemment, car Alexia tue accidentellement le vampire. Lord Maccon – beau, compliqué, écossais et loup-garou – est envoyé par la reine Victoria pour démêler l’affaire. Des vampires indésirables s’en mêlent, d’autres disparaissent, et tout le monde pense qu’Alexia est responsable. Mais que se trame-t-il réellement dans la bonne société londonienne ? Vampires, loups-garous et aristocrates : un réjouissant mélange de romanesque et de fantastique !
 

 

 

Mon avis

 

Me voilà avec le début d'une nouvelle série, fantastique cette fois-ci. Une saga où l'on est totalement immergé dans une Angleterre du XIXème siècle, où les créatures surnaturelles comme les vampires et les Loups-Garous vivent, avec plus ou moins de difficultés, au milieu des êtres humains. Ce premier Tome est une très belle entrée en matière où se mélange à merveille aristocratie anglaise de l'époque, créatures fantastiques, aventures, complots politiques et un brin de romance.

Nous faisons donc connaissance avec notre héroïne : Alexia Tarabotti, vieille fille de 25 ans (oui, à cette époque, autant dire qu'à 25 ans, les femmes n'étaient plus bonnes à marier ....), ayant un attrait pour les sciences et les nouveautés, dotée d'un caractère..... Plutôt particulier.... (Voir exécrable !) se trouve être de nature plutôt spéciale : Elle est une para-naturelle, une suceuse d'âme, une sans âme.

De par cette particularité, (et également à cause de sa personnalité agaçante), Alexia va se retrouver face à de nombreux secrets, des complots et les difficultés de vivre dans une société "multi-espèces". Lord Maccon, chef de meute des Loups-Garous va devoir supporter notre héroïne et ses joutes verbales, et va tenter de lui éviter tous les ennuis, qui pourtant, s'enchaîneront jusqu'à la dernière page.

Je peux vous assurer qu'Alexia est l'excellence même de l'héroïne agaçante, avec un très (trèèès !!) fort caractère, qui ne se laisse pas marcher sur les pieds et préférerais de loin s'armer d'une épingle à cheveux devant une bête assoiffée de sang, que de nous montrer une once de peur ou de tristesse. Mais j'avoue, que j'ai adoré ce personnage quand même, car c'est avec ces traits de caractère particulier pour une Dame de cette époque, qu'elle arrive le plus souvent à s'en tirer indemne.

Je soupçonne ce premier Tome de nous dévoiler finalement une toile de fond, un décors pour les Tomes suivants : Les personnages, les politiques, le système sociétal, les dons d'Alexia et des complots qui semblent être comme la première couche du réel problème...

Du coup, j'espère que les Tomes suivants seront à la hauteur de mes espérances et qu'Alexia vivra une multitude d'aventures toujours plus périlleuses les unes que les autres !

 

 

4 SUR 5

 

 

**********